Download E-books La Fausse Suivante; L'Ecole des mères; La Mère confidente PDF

By Marivaux

Pour vaincre le mal, faites-vous plus méchant que lui. L'homme est un loup pour l. a. femme. Derrière le sentiment cherchez l'intérêt, derrière les mots le calcul. A moins qu'aux objectives parentales et aux sombres raisons d'argent l'ingénuité, les tendres rêveries du coeur, l'aspiration à un monde plus doux et plus confiant ne fassent entendre raison... Telle est l. a. trajectoire parcourue par le théâtre des Lumières et dont Marivaux touche ici les deux extrêmes : los angeles comique noirceur d'une société où, une fois les masques tombés, l. a. morale est mise en de cruels embarras ; le mirage exquis de l. a. vertu, du rire et du sentiment réconciliés.

Show description

Read or Download La Fausse Suivante; L'Ecole des mères; La Mère confidente PDF

Similar Theatre books

Otherwise Engaged and Other Plays

Filenote: PDF is searchable picture ocr, 148 pages with front/back cover
--------------

With his spouse away, Simon Hench, profitable writer and avid Wagnerite, is calling ahead to a protracted hearken to his new list of "Parsifal". however the intercourse difficulties of his lodger and his brother's wish to proportion his anxiousness develop into the start of a string of interruptions.

About the Author
Playwright Simon grey was once born in Hayling Island, Hampshire, England on October 21, 1936. He bought levels from Dalhousie college in Halifax, Nova Scotia, Canada and from Cambridge college. He has edited a literary overview (like the characters within the universal Pursuit) and taught drama, poetry, and English literature in universities, either significant and provincial. He has written forty performs, tv performs, and screenplays and 5 novels, and tailored Fyodor Dostoevsky's The fool for the nationwide Theatre. a few of his works comprise Butley, another way Engaged, Quartermaine's phrases, The Smoking Diaries, The 12 months of the Jouncer, and The final Cigarette. He died on August 6, 2008.

The Man Who Had All the Luck

It took greater than fifty years for the fellow Who Had the entire success to be liked for what it really is: the 1st stirrings of a genius that may cross directly to blossom in such masterpieces as demise of a salesperson and The Crucible. Infused with the ethical malaise of the melancholy period, the drama facilities on David Beeves, a guy whose each challenge to non-public luck turns out to disintegrate prior to him.

Special Makeup Effects for Stage and Screen: Making and Applying Prosthetics

Reworking an actor right into a personality for movie or theater takes loads of ability, prowess, and creativity, and during this re-creation, writer Todd Debreceni empowers you with simply these characteristics. From his years of movie, television, and theatrical event, he exhibits you suggestions and methods that might have you ever utilizing your personal make-up results like a professional very quickly.

Why Acting Matters (Why X Matters Series)

Does performing topic? David Thomson, one in every of our most valuable and insightful writers on video clips and theater, solutions this question with intelligence and wit. during this clean and thought-provoking essay, Thomson tackles this so much elusive of topics, studying the attract of the appearing arts for either the artist and the viewers member whereas addressing the paradoxes inherent in appearing itself.

Additional info for La Fausse Suivante; L'Ecole des mères; La Mère confidente

Show sample text content

Absolument fini ? ANGÉLIQUE Oui, tout à fait. MADAME ARGANTE Tu me charmes, je ne saurais t'exprimer los angeles delight que tu me donnes ; il n'y a rien de si estimable que toi, Angélique, ni rien aussi d'égal au plaisir que j'ai à te le dire, automobile je compte que tu me dis vrai, je me livre hardiment à ma joie, tu ne voudrais pas m'y abandonner, si elle était fausse : ce serait une cruauté dont tu n'es pas able. ANGÉLIQUE, d'un ton timide Assurément. MADAME ARGANTE Va, tu n'as pas besoin de me rassurer, ma fille, tu me ferais injure, si tu croyais que j'en doute ; non, ma chère Angélique, tu ne verras plus Dorante, tu l'as renvoyé, j'en suis sûre, ce n'est pas avec un caractère comme le tien qu'on est exposé à los angeles douleur d'être trop crédule ; n'ajoute donc rien à ce que tu m'as dit, tu ne le verras plus, tu m'en assures, et cela suffit ; parlons de l. a. raison, du braveness et de los angeles vertu que tu viens de montrer. ANGÉLIQUE, d'un air interdit Que je suis confuse ! MADAME ARGANTE Grâce au ciel, te voilà donc encore plus first rate, plus digne d'être aimée, plus digne que jamais de faire mes délices ; que tu me rends glorieuse*, Angélique ! ANGÉLIQUE, pleurant Ah ! ma mère, arrêtez, de grâce. MADAME ARGANTE Que vois-je ? Tu pleures, ma fille, tu viens de triompher de toi-même, tu me vois enchantée, et tu pleures ! ANGÉLIQUE, se jetant à ses genoux Non, ma mère, je ne triomphe aspect, votre joie et vos tendresses me confondent, je ne les mérite element. MADAME ARGANTE los angeles relève Relève-toi, ma chère enfant, d'où te viennent ces mouvements* où je te reconnais toujours ? Que veulent-ils dire ? ANGÉLIQUE Hélas ! C'est que je vous trompe. MADAME ARGANTE Toi ? (Un second sans rien dire. ) Non, tu ne me trompes element, puisque tu me l'avoues. Achève ; voyons de quoi il est query. ANGÉLIQUE Vous allez frémir : on m'a parlé d'enlèvement. MADAME ARGANTE Je n'en suis aspect shock, je te l'ai dit : il n'y a rien dont ces étourdis-là ne soient capables ; et je suis persuadée que tu en as plus frémi que moi. ANGÉLIQUE J'en ai tremblé, il est vrai ; j'ai pourtant ecu l. a. faiblesse de lui pardonner, pourvu qu'il ne m'en parle plus. MADAME ARGANTE N'importe, je m'en fie à tes réflexions, elles te donneront bien du mépris pour lui. ANGÉLIQUE Eh ! voilà encore ce qui m'afflige dans l'aveu que je vous fais, c'est que vous allez le mépriser vous-même, il est perdu : vous n'étiez déjà que trop prévenue contre lui, et cependant il n'est aspect si méprisable, permettez que je le justifie, je suis peut-être prévenue moi-même ; mais vous m'aimez, daignez m'entendre, portez vos bontés jusque-là : vous croyez que c'est un jeune homme sans caractère, qui a plus de vanité que d'amour, qui ne cherche qu'à me séduire, et ce n'est aspect cela, je vous guarantee : il a tort de m'avoir proposé ce que je vous ai dit ; mais il faut regarder que c'est le tort d'un homme au désespoir que j'ai vu fondre en larmes quand j'ai paru irritée, d'un homme à qui l. a. crainte de me perdre a tourné l. a. tête ; il n'a aspect de bien, il ne s'en est aspect caché, il me l'a dit, il ne lui restait donc element d'autre ressource que celle dont je vous parle ; ressource que je condamne comme vous, mais qu'il ne m'a proposée que dans l. a. seule vue d'être à moi, c'est tout ce qu'il y a compris ; automobile il m'adore, on n'en peut douter.

Rated 4.16 of 5 – based on 42 votes