Download E-books La Dernière Bande, suivi de Cendres PDF

By Samuel Beckett

Se voir dans un miroir, voilà une disagreement immédiate avec soi-même relativement banale et, d'ordinaire, assez fugace. Le protagoniste de l. a. Dernière Bande va se livrer à une war of words avec lui-même autrement troublante. « Viens d'écouter ce pauvre petit crétin pour qui je me prenais il y a trente ans, difficile de croire que j'aie jamais été con à ce point-là. » Chaque année, le jour de son anniversaire, Krapp enregistre un compte rendu détaillé de son état et de ses agissements durant l'année écoulée. Chaque fois, il écoute l'une ou l'autre des bandes enregistrées des dizaines d'années auparavant, et il l. a. commente. C'est dans cet éternel retour à son passé que réside maintenant sa seule lumière. Krapp, qui jadis déclarait ne plus rien vouloir de ce qu'il avait vécu, ne peut aujourd'hui exister que s'il parvient à être de nouveau ce qu'il fut : « Sois de nouveau, sois de nouveau. » Il lui faut surtout être encore celui qui, « quand il y avait encore une likelihood de bonheur », a vécu un rapid d'amour.

- los angeles Dernière Bande : pièce en un acte pour un personnage avec magnétophone, écrite en anglais en 1958.

- Cendres : pièce radiophonique en un acte pour cinq personnages, écrite en anglais en 1959.

La traduction française de l’auteur (avec le concours de Robert Pinget pour Cendres) est parue en 1959.

Show description

Read Online or Download La Dernière Bande, suivi de Cendres PDF

Best Theatre books

Otherwise Engaged and Other Plays

Filenote: PDF is searchable snapshot ocr, 148 pages with front/back cover
--------------

With his spouse away, Simon Hench, profitable writer and avid Wagnerite, is asking ahead to a protracted take heed to his new checklist of "Parsifal". however the intercourse difficulties of his lodger and his brother's wish to proportion his nervousness become the start of a string of interruptions.

About the Author
Playwright Simon grey was once born in Hayling Island, Hampshire, England on October 21, 1936. He got levels from Dalhousie collage in Halifax, Nova Scotia, Canada and from Cambridge collage. He has edited a literary evaluate (like the characters within the universal Pursuit) and taught drama, poetry, and English literature in universities, either significant and provincial. He has written forty performs, tv performs, and screenplays and 5 novels, and tailored Fyodor Dostoevsky's The fool for the nationwide Theatre. a few of his works contain Butley, another way Engaged, Quartermaine's phrases, The Smoking Diaries, The yr of the Jouncer, and The final Cigarette. He died on August 6, 2008.

The Man Who Had All the Luck

It took greater than fifty years for the guy Who Had the entire success to be liked for what it really is: the 1st stirrings of a genius that will cross directly to blossom in such masterpieces as demise of a salesperson and The Crucible. Infused with the ethical malaise of the melancholy period, the drama facilities on David Beeves, a guy whose each situation to private good fortune turns out to disintegrate prior to him.

Special Makeup Effects for Stage and Screen: Making and Applying Prosthetics

Remodeling an actor right into a personality for movie or theater takes loads of ability, prowess, and creativity, and during this new version, writer Todd Debreceni empowers you with simply these features. From his years of movie, television, and theatrical event, he exhibits you tips and strategies that may have you ever utilising your individual make-up results like a professional very quickly.

Why Acting Matters (Why X Matters Series)

Does performing subject? David Thomson, considered one of our most beneficial and insightful writers on video clips and theater, solutions this query with intelligence and wit. during this clean and thought-provoking essay, Thomson tackles this so much elusive of matters, reading the attract of the acting arts for either the artist and the viewers member whereas addressing the paradoxes inherent in appearing itself.

Extra resources for La Dernière Bande, suivi de Cendres

Show sample text content

Il revient dans los angeles lumière, s’assoit, s’essuie los angeles bouche, rebranche l’appareil, reprend sa posture d’écoute. BANDE. — en arrière vers l’année écoulée, avec peut-être — je l’espère — quelque selected de mon vieux regard à venir, il y a naturellement l. a. maison du canal où maman s’éteignait, dans l’automne finissant, après une longue viduité (Krapp sursaute), et le — (Krapp débranche l’appareil, ramène los angeles bande un peu en arrière, approche l’oreille de l’appareil, le rebranche) — s’éteignait, dans l’automne finissant, après une longue viduité, et le — Krapp débranche l’appareil, lève l. a. tête, regarde dans le vide devant lui. Ses lèvres remuent sans bruit en formant les syllabes de viduité. Il se lève, s’en va au fond de los angeles scène dans l’obscurité, revient avec un énorme dictionnaire, s’assoit, le pose sur los angeles desk et cherche le mot. KRAPP (lisant dans le dictionnaire). — État — ou condition — de qui est — ou demeure — veuf — ou veuve. (Il lève l. a. tête. Intrigué. ) Qui est — ou demeure ?... (Pause. Il se penche de nouveau sur le dictionnaire, tourne les pages. ) Veuf... veuf... veuvage... (Lisant. ) Les voiles épais du veuvage... Se dit aussi d’un animal, particulièrement d’un oiseau... L’oiseau veuve ou tisserin... Plumage noir des mâles... (Il lève los angeles tête. Avec délectation. ) L’oiseau veuve ! Pause. Il ferme le dictionnaire, rebranche l’appareil, reprend sa posture d’écoute. BANDE. — banc près du bief d’où je pouvais voir sa vitre. Je restais là, assis dans le vent cinglant, souhaitant qu’elle en finisse. (Pause. ) Presque personne, quelques habitués seulement, des boniches, des enfants, des vieillards, des chiens. J’ai fini par bien les connaître — oh je veux dire de vue bien sûr ! Je me rappelle surtout une jeune beauté brune, toute blancheur et amidon, une poitrine incomparable, qui poussait un grand landau à capote noire, d’un funèbre ! Chaque fois que je regardais dans sa path elle avait les yeux sur moi. Et pourtant quand j’ai ecu l. a. hardiesse de lui adresser los angeles parole — sans avoir été présenté — elle a menacé d’appeler un agent. Comme si j’en voulais à sa vertu ! (Rire. ) Le visage qu’elle avait ! Les yeux ! Comme des... (il hésite)... chrysolithes ! (Pause. ) Enfin... (Pause. ) J’étais là quand — (Krapp débranche l’appareil, rêvasse, rebranche l’appareil) — le shop s’est baissé, un de ces machins marron sale qui s’enroulent, là en teach de jeter une balle pour un petit chien blanc, ça s’est trouvé comme ça. J’ai levé los angeles tête, Dieu sait pourquoi, et voilà, ça y était. Une affaire finie, enfin. Je suis leisureé là quelques instants encore, assis sur le banc, avec l. a. balle dans l. a. major et le chien qui jappait après et los angeles mendiait de los angeles patte. (Pause. ) Instants. (Pause. ) Ses instants à elle, mes instants à moi. (Pause. ) Les instants du chien. (Pause. ) À l. a. fin je los angeles lui ai donnée et il l’a prise dans sa gueule, doucement, doucement. Une petite balle de caoutchouc, vieille, noire, pleine, dure. (Pause. ) Je los angeles sentirai, dans ma major, jusqu’au jour de ma mort. (Pause. ) J’aurais pu l. a. garder. (Pause. ) Mais je l’ai donnée au chien.

Rated 4.28 of 5 – based on 26 votes